Sandrine Gameiro

Auteur Compositeur Interprète

SoundCloud
Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On YoutubeVisit Us On Instagram

  • Français
  • English
  • Português
  • Biographie

    Née en région parisienne, la musique fait rapidement apparition dans la vie de Sandrine Gameiro, d’abord par la danse classique et le modern’jazz.

    Bien qu’elle aime chanter depuis sa tendre enfance, la chanson arrive un peu plus tard, quand sur les bancs de l’école elle rencontre Frédéric Wurtz (Francky Vincent…), qui est à l’époque son professeur de musique et qui lui fait prendre conscience qu’elle a une jolie voix et une très bonne technique vocale, sa passion pour le chant prend alors très vite le dessus.

    Sandrine intègre des chorales et groupes de chant qui la conduisent à se produire très souvent sur scène. En parallèle elle poursuit ses études qui la poussent à mettre la musique entre parenthèses.
    Le destin la rattrape fin 2001 puisque Franck Gerber, à l’époque coordinateur artistique du Morning de NRJ (le 6-9), lui offre l’opportunité de travailler avec l’équipe des animateurs de l’émission sur l’enregistrement de parodies que la radio diffuse.

    Après cette expérience, qu’elle qualifie de « très amusante, très riche et très positive » elle décide alors d’intégrer une école de chant pour apprendre « le métier » : le théâtre, l’expression scénique, les techniques vocales etc…

    De temps à autre, elle prête sa voix à différents projets, dans différents studios d’enregistrement.

    Sandrine Gameiro

    Sur la route qui la mène au succès elle croise Jean Baptiste Farran, Laurent Marimbert (Jenifer, Nolwenn Leroy, Daniel Darc…), et Laurent Manganas (Benjamin Biolay, Keren Ann…), avec lesquels elle collabore sur son premier album «En équilibre» aux couleurs jazz variété.

    Sandrine aura la chance d’avoir à ses côtés des musiciens de talent tels que Loïc Pontieux, Laurent Vernerey et Emmanuel Vergeade.
    Elle aura également la chance de travailler avec des auteurs talentueux tels que Tonie Behar, Pascale Baerhel, Corinne Ailleret, Philippe Hébrard (Florent Pagny), Philippe Goyon et Christine Lidon (les Native).

    Les compositions et les arrangements finement ciselés de Laurent Marimbert mariés à la voix aérienne de Sandrine donnent à ce premier album une élégance subtile qui n’est pas sans rappeler des artistes comme Stacey Kent, Katie Melua, Lisa Ekdahl ou encore Norah Jones…
    Elle amorce alors une série de concerts, qui lui permet  d’exprimer la pleine mesure de son talent, dans des salles parisiennes telles que L’Entrepôt, Le Réservoir, L’Opus Café, l’OPA, etc… mais aussi en province au Casino de Lille du groupe Lucien Barrière où elle interprète les chansons de son répertoire (en français) et reprend aussi avec beaucoup de sensibilité quelques grands standards de bossa nova de la musique latino-américaine.

    En Octobre 2011 on lui offre même la chance de chanter en duo avec Miguel Anjo le chanteur du groupe portugais «Os Delfins» à l’Hôtel de Ville de Paris. Elle qualifie cette rencontre comme <révélatrice> scéniquement parlant.

    Sandrine Gameiro

    Après ces tours de chant, Sandrine va commencer à réfléchir sur la création d’un deuxième album et va ressentir l’envie d’écrire. Elle s’essaie à l’exercice timidement, à tâtons, et se rend compte qu’elle prend autant de plaisir à jouer avec les mots qu’à chanter ; en deux temps trois mouvements elle se retrouve avec une trentaine de textes ; elle cherche alors des compositeurs pour mettre en musique ses paroles.
    «A-Atypique, Utopique, Atomique et Unique,…» c’est avec ces mots, qu’une de ses nouvelles chansons commence, dévoilant tous les aspects de sa personnalité plurielle.

    Elle songe à un deuxième album plus personnel que le premier, Elle s’y mettra plus à nue pour pouvoir transmettre plus d’émotions sur scène.

    Sandrine Gameiro

    Musicalement il sera toujours teinté d’une couleur jazzy et y seront pigmentées des ambiances de bossa nova faisant référence ainsi à ses origines portugaises ; les textes quant à eux seront toujours aussi poignants et touchants.

    En attendant d’enregistrer ce deuxième opus, Sandrine continue à monter sur scène accompagnée de son batteur Jimmy Montout et de son pianiste Jimmy Tillier, qui lui déroulent un tapis de velours rouge sur lequel ils subliment sa voix à chaque concert depuis 7 ans maintenant.

    Sandrine faisait partie des 10 finalistes de la deuxième édition du concours Lusartist en ce début d’année 2015.

    • Jocelyn Dupuis - Photographe
    • Vincent Di Nicola - Webmaster
    • Luso Jornal
    • Blog LUSITANIE.INFO
    • Arena Poker Camp
    • Stéphane BACHELET - Pianiste
    • DAN INGER
    • Concerts

      Aucun concert / No concert / Nenhum concerto